• CARLOS V Mille Regretz : La Cancion del Emperador
  • CARLOS V Mille Regretz : La Cancion del Emperador
Boutique > SACD
CARLOS V Mille Regretz : La Cancion del Emperador
14,05 EXCL. TAX
+ frais d'expédition

Rupture de stock

Infos

Reference: AVSA9814

  • La Capella Reial de Catalunya
  • Hespèrion XXI
  • Jordi Savall

“Rappeler en seulement 75 minutes de musique les étapes essentielles de la vie de Charles Quint et, en même temps, nous approcher de moments transcendants de notre histoire moderne, sont des objectifs que nous ne pouvons atteindre qu’à travers les musiques les plus significatives parmi celles qu’entendirent et aimèrent les protagonistes de ces époques. Comme le dit Elías Canetti, “la musique est la véritable histoire vivante de l’humanité, on y adhère sans résistance car son langage relève du sentiment, et sans elle, nous ne détiendrions que des parcelles mortes”. Ce sont donc les musiques de cour, les musiques religieuses et aussi les musiques populaires qui nous éclaireront sur les ombres et les lumières d’une période marquée par l’Humanisme et la Renaissance, par les grandes Découvertes et les Guerres.

Informations supplémentaires
Intèrprets

La Capella Reial de Catalunya,
Hespèrion XXI,
Dirección: Jordi Savall

Informació

Data i lloc de gravació : Col·legiada del Castell de Cardona (Catalunya) Febrer i Maig 2000

Llista de Temes

CARLOS V
Mille Regretz: la Canción del Emperador
Luces y sombras en el tiempo de Carlos V

I 1459 El tiempo de Maximilian I y de María de Borgoña
Heinrich Isaac Fortuna desperata: Nasci, pati, mori
Anónimo (Petrucci) Dit le Burguygnon (instr.)
Anónimo Quand je bois du vin clairet (Tourdion)

II 1496 Matrimonio de Felipe el Hermoso I con Juana la Loca
Juan del Enzina Amor con fortuna (Villancico)

1500 Nacimiento de Carlos V
Josquin des Près Vive le Roy (instr.)

1516 Reinado de Carlos V
Juan del Enzina Todos los bienes del mundo (Villancico)
Josquin des Près La Spagna, a 5 (instr.)

III 1519 Revuelta de las germanías en Valencia y represión de las Comunidades
Anónimo (Canc. Palacio) Harto de tanta porfía (Villancico)
1525 Batalla de Pavía
Janequin / Suzatto Pavana “La Battaglia” (instr.)
1526 Matrimonio de Carlos V con Isabel de Portugal
Toinot Arbeau Belle qui tiens ma vie (Chanson)
Antonio de Cabezón Diferencias sobre “Belle qui tiens ma vie”

IV 1527 Saco de Roma
Adrian Willaert Vecchie letrose (Villanesca)

1530 Clemente VII corona Carlos V como Emperador y Rey de Italia
Anónimo Fanfarre (instr.)
Cristóbal de Morales Sanctus de la Missa “Mille regrets”

V 1532 Paz de Nuremberg
Hieronimus Parabosco Da Pacem Domine (Ricercare XIV)

1538 Paz de Niza
Cristóbal de Morales Jubilate Deo omnis terrae

1539 Muerte de la esposa de Carlos V
Josquin des Près Mille Regretz (Chanson)

VI 1547 Batalla de Mühlberg
Mateo Flecha, el viejo Todos los buenos soldados (La Guerra)

1556 La abdicación
Cristóbal de Morales Agnus Dei de la Missa “Mille Regrets”

1557 Retiro en San Jerónimo de Yuste
Josquin / Luys de Narvaez Mille Regretz “Canción del Emperador”
1558 Muerte de Carlos V
Cristóbal de Morales Circumdederunt me gemitus mortis

Categoria

Catàleg complet

Description

“Rappeler en seulement 75 minutes de musique les étapes essentielles de la vie de Charles Quint et, en même temps, nous approcher de moments transcendants de notre histoire moderne, sont des objectifs que nous ne pouvons atteindre qu’à travers les musiques les plus significatives parmi celles qu’entendirent et aimèrent les protagonistes de ces époques. Comme le dit Elías Canetti, “la musique est la véritable histoire vivante de l’humanité, on y adhère sans résistance car son langage relève du sentiment, et sans elle, nous ne détiendrions que des parcelles mortes”. Ce sont donc les musiques de cour, les musiques religieuses et aussi les musiques populaires qui nous éclaireront sur les ombres et les lumières d’une période marquée par l’Humanisme et la Renaissance, par les grandes Découvertes et les Guerres. Il s’agira par conséquent de musiques provenant de Flandres, de Bourgogne, d’Allemagne, d’Espagne et d’Italie, car Charles Quint, Roi d’Espagne et – rappelons-le – dernier Empereur d’Occident était né en territoire bourguignon, avait été élevé aux Pays Bas, porta la couronne d’Allemagne, fut Empereur des romains et eut de constantes relations avec les Italiens il parlait donc couramment l’espagnol, le français, le hollandais et l’allemand.

Parmi toutes ces musiques, nulle autant que la chanson “Mille regretz” de Josquin, dénommée “Canción del Emperador” (Chanson de l’Empereur) ne pouvait exprimer et synthétiser avec davantage d’à-propos le caractère profondément mélancolique et le sentiment marqué de tristesse qui, malgré une foi totale et une grande confiance en Dieu, avaient envahi, dans les dernières années de sa vie, l’âme de celui que nous pouvons considérer comme le premier et le dernier grand Empereur de l’Europe.