Free Shipping
  • EL CANT DE LA SIBIL·LA
  • EL CANT DE LA SIBIL·LA
Boutique > CD
EL CANT DE LA SIBIL·LA
17,00
+ frais d'expédition
Infos

Reference: AV9806

  • Montserrat Figueras
  • La Capella Reial de Catalunya
  • Jordi Savall

Paru en 1999, ce nouveau volume des Chants de la Sibylles constituait déjà le troisième opus de cette série d’enregistrements commencés chez Auvidis en 1988. Dès sa sortie, la critique a salué cette nouveauté et le public, fasciné par ces superbes œuvres venues du fond des temps ne s’est pas lassé et à suivi fidèlement ces nouvelles découvertes.

Description

Paru en 1999, ce nouveau volume des Chants de la Sibylles constituait déjà le troisième opus de cette série d’enregistrements commencés chez Auvidis en 1988. Dès sa sortie, la critique a salué cette nouveauté et le public, fasciné par ces superbes œuvres venues du fond des temps ne s’est pas lassé et à suivi fidèlement ces nouvelles découvertes.

Pour rappel, les premières traces des Sibylles remontent à la fin du VIè siècle avant JC. Êtres semi-divins, elles sont capables de prédire les événements futurs et possèdent des pouvoir divinatoires. Les premiers chrétiens ont récupéré ce mythe comme oracle de la seconde venue du Christ pour le jugement dernier et la fin du monde. Cet élément mythologique va perdurer dans l’histoire jusqu’au Moyen-Age et même à la Renaissance. A l’origine en version latine, les Sibylle étaient chantées par un jeune garçon déguisé en femme durant les Matines de Noël ou pendant la Semaine Sainte, en France, Italie et surtout dans la péninsule ibérique à partir du Xè siècle. Au cours du temps, des éléments musicaux de la tradition populaire vont s’intégrer aux versions originales sobres et profondes et à partir du XIIIè siècle, les Sibylle vont se célébrer en langue populaire. Elle tombèrent toutefois en désuétude au XVIIIè siècle, bien que la tradition continue encore aujourd’hui en certains endroits (notamment à Majorque) où les Sibylles sont encore chantées la nuit de Noël, avant la Messe de Minuit.

Dans ce disque, Jordi Savall remet à jour deux nouvelles Sibylle : celles de Majorque (issue d’un manuscrit datant du milieu du XVè siècle conservé à Palma) et de Valence (datée de 1533 et reconstituée sur base d’un manuscrit de Bartolomé Cárceres et Alonso). Montserrat Figueras est véritablement habitée par ce répertoire ; elle reste égale à elle-même, émouvante, enflammée. En parfaite cohésion avec La Capella Reial de Catalunya, elle incarne le pouvoir hypnotique, la magie envoûtante et la force évocatrice de cette musique qui semble venir d’un autre temps.