Free Shipping
  • H.I.F von BIBER Battalia à 10 Requiem à 15 in Concerto
  • H.I.F von BIBER Battalia à 10 Requiem à 15 in Concerto
Boutique > CD
H.I.F von BIBER Battalia à 10 Requiem à 15 in Concerto
15,00
+ frais d'expédition
Infos

Reference: AV9825

  • Jordi Savall
  • La Capella Reial de Catalunya
  • Le Concert des Nations

Le violoniste et compositeur originaire de Bohême Heinrich Ignaz Franz von Biber (1644-1704) est un des compositeurs les plus marquants du 17ème siècle. Arrivé à Salzbourg en 1670, Biber travaille au service de l’Empereur d’Autriche Leopold Ier, passionné de musique ; il est nommé en 1670 vice-Kapellmeister de la Chapelle de Salzbourg et Kapellmeister en 1684. Sa réputation de violoniste se propage rapidement à travers l’Europe et ses compositions – notamment de nombreuses sonates pour violon, deux opéras et de la musique sacrée écrite surtout à partir de 1684 – font de lui un des fondateurs de l’école allemande pour violon. Il terminera sa vie à la cour de Munich.

Description

Battalia & Requiem à 15

Le violoniste et compositeur originaire de Bohême Heinrich Ignaz Franz von Biber (1644-1704) est un des compositeurs les plus marquants du 17ème siècle. Arrivé à Salzbourg en 1670, Biber travaille au service de l’Empereur d’Autriche Leopold Ier, passionné de musique ; il est nommé en 1670 vice-Kapellmeister de la Chapelle de Salzbourg et Kapellmeister en 1684. Sa réputation de violoniste se propage rapidement à travers l’Europe et ses compositions – notamment de nombreuses sonates pour violon, deux opéras et de la musique sacrée écrite surtout à partir de 1684 – font de lui un des fondateurs de l’école allemande pour violon. Il terminera sa vie à la cour de Munich.
« Causes et conséquences », tel pourrait être le sous-titre de ce disque. Composée en 1673, probablement pour les célébrations du Carnaval à la Cour, la Battalia est un «&nbps;drame mis en musique ».
L’œuvre se compose de petits tableaux musicaux – dont le titre complet en est : La Bataille : La horde dissoute des mousquetaires, Mars, le combat, et lamentations des blessés, imités avec des airs, et dédiée à Bacchus – liés entre eux par une action, racontée grâce à des moyens musicaux très originaux. En effet, Biber intègre des effets sonores, notés très précisément tels que les déplacements, l’usage du col legno (notes jouées avec le bois de l’archet), les dissonances, etc. La Battalia est riche en influences populaires, chansons et musiques traditionnelles qui ont entouré Biber lors de son enfance en Bohême.

Le Requiem à 15 in Concerto fut écrit pour la messe de funérailles de l’archevêque Maximilien Gandolph en 1687 à la Cathédrale de Salzbourg. Mis à part certains passages d’une profonde gravité et reflétant une grande douleur, l’ensemble donne une impression générale de calme, d’assurance et de victoire (la tonalité majeure n’y est pas étrangère) ; c’est une œuvre de joie et de triomphe pour une vie vécue en bon chrétien et récompensée par un paradis promis. Dans les compositions vocales de Biber, on perçoit la « patte » de l’instrumentiste à travers la maîtrise virtuose de tous les raffinements instrumentaux ainsi que pour son sens infaillible de l’effet optimal.
Enregistré à la Cathédrale de Salzbourg en 1999, ce Requiem est rendu ici dans son extraordinaire acoustique d’origine. La sonorité grandiose (proche de la Missa Bruxellensis – AV980) fait ressortir la magnificence de la musique religieuse du Baroque, reflet de l’Église triomphante et du faste des cours princières.
En grande ou en petite formation et à travers deux œuvres très différentes, La Capella Reial de Catalunya et Le Concert des Nations sous la direction de Jordi Savall vous invitent au cœur du baroque autrichien