• LA VOIX DE L’EMOTION II
  • LA VOIX DE L’EMOTION II
Boutique > CD
LA VOIX DE L’EMOTION II
21,00
+ frais d'expédition
Infos

Referència: AVDVD 9904

  • Montserrat Figueras

Plus de deux années viennent de passer, depuis le départ soudain de Montserrat Figueras le 23 novembre 2011. C’est une longue et nouvelle étape de notre vie qui vient de s’écouler comme un soupir, un soupir enveloppé et marqué par le contraste entre le vide d’une absence physique définitive et la grande richesse de cette mémoire du vécu, qui reste intensément présente. Les silences et les larmes qui ont rempli notre cœur durant les premiers temps de cette douloureuse étape, porteuse aussi de tant de regrets et de nostalgie profonde, ont laissé peu à peu la place, – comme les rayons de soleil après la tempête – à des pensées positives de gratitude et de joie. Sentiment de profonde reconnaissance envers celle qui fût, durant plus de 40 ans, une compagne attentive, fidèle et sensible, et surtout une véritable muse, toujours inspirante et complice.

Informations supplémentaires
LLista de Temes

1. Canção d’embalar : José embala o menino ANONYME PORTUGAL
2. Villancet : Soleta so jo ací BARTOMEU CARCERES (ƒl 1546)
3. Villancico : Senhora del Mundo ANON. PORTUGAIS (CMBP N.74)
4. Madrigal : Aquí me declaró du pensamiento GINÉS DE MORATA (ƒl s.16)
5. Alma buscarte has en mi TERESA DE JÉSUS / ANON.
6. Anchor che co’l partire G. B. BOVICELLI (1550-1594)
7. Mélodie séfarade : Lamentation en hébreu ANONYME
8. Dalla porta d’Oriente GIULIO CACCINI (1551-1618)
9. Lettera amorosa (Settimo libro), 1619 CLAUDIO MONTEVERDI
10. Su la cetra amorosa TARQUINIO MERULA (1595-1665)
11. Ojos pues me desdeñais JOSÉ MARIN (1618-1699)
12. Lagrime mie d’affanno FERNANDO SOR (1778-1839)
13. Wiegenlied : Maria sitzt am Rosenhag, 1912 MAX REGER (1873-1916)
14. Cançó de Bressol : La mare de Déu ANONYME CATALANE

Description

Plus de deux années viennent de passer, depuis le départ soudain de Montserrat Figueras le 23 novembre 2011. C’est une longue et nouvelle étape de notre vie qui vient de s’écouler comme un soupir, un soupir enveloppé et marqué par le contraste entre le vide d’une absence physique définitive et la grande richesse de cette mémoire du vécu, qui reste intensément présente. Les silences et les larmes qui ont rempli notre cœur durant les premiers temps de cette douloureuse étape, porteuse aussi de tant de regrets et de nostalgie profonde, ont laissé peu à peu la place, – comme les rayons de soleil après la tempête – à des pensées positives de gratitude et de joie. Sentiment de profonde reconnaissance envers celle qui fût, durant plus de 40 ans, une compagne attentive, fidèle et sensible, et surtout une véritable muse, toujours inspirante et complice.

Fin nécessaire et incontournable d’une première période, qui, – grâce à de longs moments de réflexion vitale, sur le sens de la vie même et sur la viabilité et la continuité de nos projets musicaux–, nous a permis cette adaptation indispensable à une nouvelle vie émotionnelle et musicale. C’est ainsi qu’au fil des mois, nous avons dû apprendre à éprouver la transformation de ce sentiment de tristesse profonde en une expression de générosité, en l’accueillant comme une nouvelle amie, une amie très proche qui nous accompagnera et qui restera avec nous pour toujours. Souvenirs intimes de tant de matins et de jours, qui sont sans retour, mais aussi moments de consolation par la présence chaleureuse de son esprit et le souvenir inoubliable de sa belle humanité.

Mille images de souvenirs précieux nous ont permis d’aboutir, finalement sans trop de résistance, à cette étape si essentielle : celle où nous avons dû comprendre, au plus profond de notre cœur, le sens réel du mot impermanence. Sans impermanence, la vie même ne serait pas possible, mais c’est la force de notre mémoire qui rend cette impermanence acceptable ; grâce à l’émotion et la beauté, l’esprit ne meurt jamais.

Les différentes berceuses, chansons, romances, arias, lamentations et louanges à la Vierge, auxquelles Montserrat donne vie dans ce deuxième recueil de « La Voix de l’Émotion II », nous permettront de sentir à quel point le merveilleux message artistique, humain et spirituel de son art reste actuel. Nos sens seront touchés ainsi par une gamme infinie d’expressions et de sons d’une beauté si pure, qu’ils fixeront pour toujours cette nouvelle « Voix de l’Émotion » dans notre mémoire la plus intime.

Sans éclats trompeurs, sans artifices superficiels, que ce soit à travers les mélodies si diverses mais toujours poignantes d’une berceuse portugaise, des villancicos du siècle d’or, de lamentations sépharades, du recitar cantando de Giulio Caccini ou de Claudio Monteverdi, d’airs en ostinatto de Tarquinio Merula, de chansons dansées de José Marin, des Lagrime d’affano de Ferran Sor, de la douce évocation de la Vierge Marie par Max Reger ou encore de la tendre berceuse catalane qui clôture la sélection, la voix de Montserrat Figueras nous caresse et nous enveloppe de mille douceurs, de mille larmes de tristesse nostalgique ou de joie lumineuse, de mille évocations qui resteront dans notre mémoire, comme des sommets de grâce et d’émotion partagées sans limite.

JORDI SAVALL
Vol de Miami à Seattle
Soir-nuit du 27 février 2014