Free Shipping
  • TOBIAS HUME Musical Humors, London 1605
  • TOBIAS HUME Musical Humors, London 1605
Boutique > CD
TOBIAS HUME Musical Humors, London 1605
15,00
+ frais d'expédition
Infos

Reference: AV9837

  • Jordi Savall

Le compositeur et violiste anglais Tobias Hume (ca.1569-1645) s’est probablement lancé dans la composition assez tard. Même s’il fut un des meilleurs violistes de son temps, Hume n’en reste pas moins un véritable personnage de roman, une personnalité truculente, forte, inégale et excentrique. C’est peut-être ce caractère qui lui fit occuper une place particulière dans le monde des musiciens de la Renaissance, tenu éloigné des Cours Royales. Mais le Capitaine Tobias Hume était surtout un officier qui a dévoué sa vie à la carrière militaire ; il fut mercenaire pour le Roi de Suède et l’Empereur de Russie, on le retrouve à la guerre en Pologne avant de rentrer à Londres en 1629, cherchant à se faire engager par le Roi pour combattre la rébellion en Irlande. Agé d’environ 60 ans, ils trouve refuge à la Chartreuse (« Charterhouse ») de Londres, monastère servant d’hospice aux gentilshommes, officiers, ecclésiastiques nécessiteux ; il y meurt ruiné, amer et presque fou le 16 avril 1645.

Informations supplémentaires
Categoria

Catàleg complet

Description

Le compositeur et violiste anglais Tobias Hume (ca.1569-1645) s’est probablement lancé dans la composition assez tard. Même s’il fut un des meilleurs violistes de son temps, Hume n’en reste pas moins un véritable personnage de roman, une personnalité truculente, forte, inégale et excentrique. C’est peut-être ce caractère qui lui fit occuper une place particulière dans le monde des musiciens de la Renaissance, tenu éloigné des Cours Royales. Mais le Capitaine Tobias Hume était surtout un officier qui a dévoué sa vie à la carrière militaire ; il fut mercenaire pour le Roi de Suède et l’Empereur de Russie, on le retrouve à la guerre en Pologne avant de rentrer à Londres en 1629, cherchant à se faire engager par le Roi pour combattre la rébellion en Irlande. Agé d’environ 60 ans, ils trouve refuge à la Chartreuse (« Charterhouse ») de Londres, monastère servant d’hospice aux gentilshommes, officiers, ecclésiastiques nécessiteux ; il y meurt ruiné, amer et presque fou le 16 avril 1645.
Hume fut le premier compositeur à écrire de la musique pour viole de gambe solo, à une époque où le luth est l’instrument qui domine la vie musicale. Il fut aussi le premier à utiliser des techniques tout à fait innovantes pour la pratique de son instrument, notamment le « col legno » (les cordes étant frappées avec le bois de l’archet) ou encore le « finger-plucking » (pizzicato). Ses deux œuvres majeures furent publiées à Londres en 1605 (Musicall Humors ou The First Part of Ayres, uniquement pour viole de gambe) et en 1607 (Poeticall musicke).
Son recueil Musicall Humors est un manuscrit d’une centaine de pièces plus extraordinaires les unes que les autres, ayant un caractère autobiographique évident, et certaines étant directement liées à sa carrière dans l’armée (A Souldiers Resolution, A Souldiers March, A Souldiers Gaillard…). De plus, Hume utilise toutes les ressources de l’instrument pour produire des effets sonores originaux (batailles, trompettes, tambours). Enfin, la plupart de ses compositions sont indéniablement liées à l’art de l’improvisation.
Tobias Hume est un ami de longue date de Jordi Savall qui a découvert son œuvre il y a plus de 40 ans. Le gambiste catalan a déjà consacré deux enregistrements à Hume au début des années 80 (dont un aux Musicall Humors en 1982). Voici donc un retour, très attendu, pour ce nouvel enregistrement réalisé en 2004 pour lequel Jordi Savall a choisi de réenregistrer certaines pièces de son premier disque, ainsi que de nouvelles pièces inédites. Soldat de profession, mercenaire par nécessité, mourant pauvre et presque fou, Tobias Hume fut pourtant, comme compositeur et comme interprète, une personnalité musicale essentielle pour la viole de gambe. Jordi Savall lui rend le plus beau des hommages dans ce superbe disque qui sans nul doute marquera la discographie.